28 janv. 2012

[Humeurs] Nous aurions du être deux...

Depuis toujours, je suis fille unique... mais il aurait du en être autrement. J'aurais du avoir un ou une jumelle. Une personne avec qui grandir, évoluer. 




Les détails sont un peu troubles, l'histoire a été reconstituée avec les informations de ma mère et de ma grand-mère... mais je ne peux pas être totalement précise sur tout ça.

Lors de sa grossesse, ma mère ignorait qu'elle attendait des jumeaux. Elle a fait une fausse couche et le lendemain, au moment du curetage, on m'a trouvée. Enfin, mon embryon quoi. J'étais là, j'avais survécu. Les médecins ont demandé à ma mère si elle voulait me garder, elle a dit oui... et voilà, c'est comme ça que je suis née toute seule, alors que j'aurais du naître en même temps qu'un(e) autre.

J'ai eu des problèmes de santé (parce qu'en plus, j'étais prématurée), je faisais de l'apnée cardiaque, je crois qu'on appelle ça comme ça. J'arrêtais de respirer, comme ça, quelques secondes ou plus. A l'époque, on m'a donné un traitement à la caféine, ça doit expliquer ma bougeotte durant mes années d'enfance. Depuis, je n'ai pas (enfin je ne pense pas) de séquelles de cet incident.

Je ne sais plus quand j'ai appris cette "histoire", sûrement il y a une dizaine d'années. Je pense que ça a perturbé ma mère, elle a toujours voulu avoir un deuxième enfant. Moi... je ne dirais pas que ça m'a perturbée. Je n'ai rien su de tout cela avant très longtemps et je m'en suis bien remise, je pense.

Pourtant, parfois je me demande si ça a pu avoir des conséquences malgré tout. J'ai évolué pendant 8 mois avec un(e) autre à mes côtés dés mes premiers jours, n'est-ce-pas le lien le plus fort qu'on puisse vivre ? J'ai fait des recherches et j'ai découvert qu'il existait un syndrome : le syndrome du jumeau perdu.

Le syndrome du jumeau perdu, c'est ce qui arrive quand l'un des deux jumeaux meurt avant la naissance. Un cas plus fréquent qu'on pourrait le penser car un embryon sur dix a un jumeau avant la naissance, les pertes sont fréquentes.

Un jumeau manquant peut être la cause de sentiment de solitude, d’abandon, de culpabilité, d’échecs relationnels, de tristesse, de désespoir, dépression, sentiment d’impuissance et/ou d’injustice, incompréhension, impression de perte d’identité, sentiment de ne pas pouvoir y arriver seul, incapacité, dévalorisation, honte, culpabilité, colère, peurs, solitude, incomplétude, abandon/rejet, échecs et sabotages génèrant des schémas d’auto punition, difficulté à prendre sa place, à avancer dans la vie, boulimie, anorexie, migraine, syndrome pré-menstruel, difficultés à faire un deuil : que ce soit la perte d’un animal ou d’un être cher. ( Source)

De nombreux sujets existent sur des forums tels que celui-ci.

Je ne sais pas si je suis concernée par ce syndrome. Je me retrouve dans certains des aspects du paragraphe ci-dessus, un peu trop même (merde^^)... mais pour autant, mon histoire se suffit à être la raison de certains d'entre eux. Je pense que je ne saurais jamais... j'ose espérer que non. Souffrir de cette absence, ce serait un peu souffrir à jamais, je ne peux pas récupérer cette partie perdue.

Tout ce que je sais, c'est que j'aurais aimé savoir ce que ça fait, d'avoir un jumeau/une jumelle. Ou au moins quelqu'un avec qui grandir... ça, je m'en suis rendue compte à l'adolescence (avant, j'aurais détesté avoir une soeur ou un frère, j'étais trop possessive). On perd tellement de choses en grandissant... et si j'avais trop perdu dés la naissance, au final ?

Livre : le syndrome du jumeau perdu

10 petits nuages:

Claire-D a dit…

"Souffrir de cette absence, ce serait un peu souffrir à jamais", c'est tout à fait vrai je pense. ça implique des choses qui nous dépassent un peu. Comme le fait d'être en deuil, de ressentir le manque d'un autre que l'on a connu avant notre naissance. C'est très troublant. Il faut mettre un nom sur ce qu'on ressent et ensuite se reconstruire...

Bien que je ne sois pas concernée, le livre dont tu indiques le lien à la fin de ton article, a l'air passionnant.

Tara a dit…

Je ne l'ai pas lu mais ça doit être intéressant.
Après, quoi qu'il en soit, nous avons tous vécu de nombreuses choses durant l'enfance qui nous marquent en bien ou en mal, des fois, c'est pesant cet "héritage" -_-'

mlle Dee a dit…

Il est vraiment beau et intéressant cet article! J'aime Hellocoton pour ça! J'ai une amie qui a vécu la même chose que toi, et c'est vrai que dans la descritpion du sydrôme du jumeau perdu je la reconnais sur pas mal de points...

Lily a dit…

Les liens entre jumeaux sont un mystère pour moi. Par contre, j'aurais du avoir une grande soeur, et je me demande souvent si ma vie n'aurait pas été totalement différente si je n'avais pas été l'ainé...
On en le saura jamais !

Helene a dit…

Je pense qu'avec des "si", on referait le monde. J'aurais dû avoir un grand frère, mais ma mère a fait une fausse couche 2 mois avant le terme. Mais s'il avait vécu, aurais-je eu ma petite soeur? Aurais-je vécu ce que je vécu ? Je me suis souvent posé la question, moi qui ai longtemps pensé que j'étais la première, eh bien non, il y avait un autre bébé, désiré, mais qui n'a pas pu vivre.

Cette histoire t'a bouleversé et tu y penseras sûrement tout le long de ta vie, mais au final, dis-toi que c'est la plus téméraire qui gagne, la plus courageuse, la plus forte et tout cela fait ta force de caractère aujourd'hui. Certes, il y aura des hauts et des bas, mais tu as toujours des amis, ta "seconde famille" si je puis le dire ainsi, pour combler ce manque, même si, je le conçois, ce n'est pas pareil.

CamilleG a dit…

c'est dingue tout de même je ne connaissais pas ! Merci pour cet article je l'ai trouvé très touchant

S Box a dit…

Il est vrai qu'on entend souvent parler d'un lien particulier entre les jumeaux, mais cette perte a-t-elle pu avoir des conséquences pour toi ? Je ne sais pas si un jour tu trouveras la réponse.
Il est certain que grandir à 2 aurait été différent, mais serais-tu devenue différente de la personne que tu es devenue aujourd'hui ?
En tout cas, merci pour cet article touchant.

Tara a dit…

Merci à tous pour vos commentaires.

Mlle Dee : de rien ^^ ben je me retrouve aussi ds pas mal de points hein... mais comme je dis, il y a pas mal de choses qui peuvent expliquer ces traits de caractère dans mon enfance donc je ne fais pas de conclusions hatives ou infondées.

Helene : merci pour ton commentaire. En fait, ça ne m'a pas non plus choqué, limite c'est l'obsession de ma mère d'avoir un deuxième enfant qui a été pénible à vivre parfois... mais je me pose parfois la question des conséquences que ça a pu avoir, même si je ne le saurai jamais.

CamilleG : de rien ;)

S Box : J'aurais été différente ça ne fait aucun doute pour moi. Déjà, je n'aurais pas été aussi possessive étant plus jeune par exemple ^^ et plein d'autres choses sûrement... mais bon "what is done is done and cannot be undone" comme on dit !

Magali a dit…

Je pense que tu dois souvent te dire "Pourquoi moi et pas lui?"
Le sentiment de solitude et surement liée à la sensation de perte de l'autre, il te manque quelque chose.
En tout cas ça doit pas etre facile tout les jours.
Je te rassure une soeur, c'est pas forcément terrible quand c'est la haine.

CoraRoZ a dit…

<3

 
;