3 janv. 2012

[Amour & Sexe] Recoucher avec un ex, on valide ou pas ?


C'est arrivé une seule fois. Je n'ai pas l'habitude des coups de "reviens-y". Jusqu'à lui, mon dernier, mes histoires avaient toujours connu des fins définitives. Pourquoi recoucher avec un ex quand on peut se plonger à corps perdu dans une nouvelle relation ? Puis il y a eu O.



La fin de notre relation, après un an à être ensemble et deux autres à fantasmer de pouvoir se retrouver, m'avait laissé un goût d'inachevé. L'impression si cruelle de n'avoir eu le droit qu'à une seule chance alors qu'on avait tellement essayé de faire en sorte que ça marche. Alors quand il a fini par revenir quelques mois plus tard, de nouveau célibataire, je n'ai pas hésité longtemps. Comme il le dira au moment de la coupure définitive, "on avait besoin de savoir". 

Oui, on en avait besoin... et voilà ce que recoucher avec O. m'a fait savoir...

Suite à cette unique nuit, j'ai su qu'il ne changerait jamais, ni les défauts de notre relation. La fraîcheur des débuts était bel et bien épuisée, il ne nous restait plus que nous deux, les vrais "nous", avec leurs qualités et leurs défauts... et malheureusement, cette relation-là amenait beaucoup plus de mal que de bien.

J'ai su que j'avais eu raison d'agir comme je l'ai fait. D'accepter de "remettre" ça alors même qu'il m'avait donné de très bonnes raisons de l'envoyer chier. Ce "besoin" de le retrouver, ce n'était pas qu'une excuse de fille totalement amoureuse pour revoir celui qu'elle a aimé dés le premier regard (bon, un peu quand même). C'était vraiment une nécessité d'aller jusqu'au bout de toute cette attente, de savoir que tout cela n'avait pas été vain, et - peut-être inconsciemment - de me montrer que ça ne marcherait jamais.

Mais surtout, le pire, la chose que je n'avais pas prévu... j'ai su ce que ça faisait quand "ton" homme a une longue relation avec une autre après avoir été avec toi, comment ça le change. Comment l'intimité avec une autre fille peut modifier ses habitudes, la façon dont il va toucher la suivante, dont il va l'embrasser, lui faire l'amour. 

Lorsqu'il m'a massé avec de petits gestes très précis alors qu'ils étaient toujours amples pendant l'année que nous avons passé ensemble, j'ai su que c'était parce qu'elle aimait ça comme ça. Quand il m'a touché avec cette même précision, alors que ça n'avait jamais été comme ça avec moi, j'ai su que c'était parce qu'elle prenait son plaisir comme ça. Ce soir-là, même s'il y a eu des moments intenses, à certains instants, j'ai SU qu'il me touchait... comme il la touchait,elle. Sûrement, même, qu'il aurait voulu que ce soit elle dans son lit, pas moi. J'aurais tellement préféré ne pas savoir, que ce soit comme à notre premier essai, quand j'associais sa façon de m'embrasser et de me toucher à "nous" sans me dire que, peut-être, il avait avec moi les gestes qu'il avait appris avec son ex...

Recoucher avec un ex ? Pourquoi pas. Il y a des dizaines de situations dans lesquelles ça peut être une idée pas si mal. Parfois, même quand ça ne se passe pas si bien, ça reste nécessaire au final, comme pour moi. Aujourd'hui, nous avons coupé les ponts définitivement... et je n'aurais jamais pu sans avoir eu droit à "nos" retrouvailles. 
Par contre, clairement, ne vous attendez pas à le retrouver "comme vous l'aviez laissé". A faire l'amour "comme avant". Pour peu qu'il ait vécu une ou deux relations sérieuses durables... vous pourriez bien vous aussi finir par SAVOIR quels sont ses gestes "à lui"... et ceux qu'il reproduit parce qu'il les as appris avec une autre.

Et vous, quel est votre point de vue sur le sujet ? 

9 petits nuages:

unicks a dit…

j'ai recouché avec 2exs. je n'avais plus de sentiments pour le premier, c'était clair entre nous que ce n'était que du sexe en attendant de nous fixer avec quelqu'un d'autre. le deuxième je l'aimais toujours et je l'aime encore parce que j'ai eu de la chance et que le deuxième essai a été plus fructueux que le premier.

lilitu a dit…

Ca m'est arrivé avec mon dernier ex, avec qui j'étais resté trois ans. On s'aimait toujours, mais on savait que ce n'était plus possible, mais je crois que c'était une façon de nous dire au revoir, et d'essayer de passer à autre chose.

Hachi a dit…

Jamais testé perso ! Plus par manque d'opportunités que par choix.
Mais je trouve ta description de ce moment vraiment naturelle et touchante. J'ai eu l'impression de pouvoir ressentir ce déséquilibre entre "ses" gestes et ceux pris avec son ex...
Un joli billet je trouve ! Très instructif =)

La fille d'à côté a dit…

Ah...bah moi je suis plutôt du genre à laisser le passé au passé. J'ai connu qu'une rupture définitive, bientôt deux, parce que si l'un des deux casse c'est que ça peut pas fonctionner sur le long terme donc c'est pas la peine d'insister, enfin c'est ma façon de voir. Après je pense que ça dépend de la situation et du vécu de chacun.

S'Box a dit…

Ça m'est arrivé une fois. Une relation qui s'était terminée d'une façon étrange, et un goût d'inachevé qui me restait en travers de la gorge. Une nuit. S'en est suivi un nouvel essai de relation, mais rien n'y fait, ce qui a été brisé, même en essayant de recoller les morceaux, ne tient jamais le coup. Après un mois, ça s'est de nouveau terminé, et pour les mêmes raisons qu'auparavant. On ne change pas, faut croire. Bref, je ne peux dire si c'est une bonne chose ou non, je pense que cela dépend du contexte, de nos émotions, de ce qu'on a vécu.

Tara a dit…

Unicks : ralala comme j'aurais aimé que ça se termine bien avec l'ex en question
Hachi : c'était exactement ça, un "déséquilibre" :)
La fille d'à côté : je pense aussi que ça dépend de la manière dt la relation s'est terminée^^
S'Box : Pareil que toi pour le gout d'inachevé. Et je pense que si on avait essayé de reprendre la relation, ça aurait été un échec aussi...

Magali a dit…

J'ai mis 3 ans, soit tout mon lycée a me rendre compte qu'avec A on était pas fait pour aller ensemble. TRop différent, trop pareil, trop d'amour, trop de haine.. C'était une relation ou je me déchirais mais pas lui. J'en ai bavé! A chaque qu'on se revoyait on se remettais ensemble pour une nuit, un mois ou plus. J'ai été la 1er dans son lit mais surement pas la dernière, plus le temps passé plus et plus on se remettais plus ou moins ensemble plus je voyais qu'il était plus "le miens" qu'il avait acquis de "l'expérience".
Pourtant j'aurais aimer qu'il reste "le miens" mais nous aussi on change

Emmeline a dit…

Ah je me suis parfois retrouvée dans cette situation, et pour résumer c'est toi que je vais citer : "Suite à cette unique nuit, j'ai su qu'il ne changerait jamais, ni les défauts de notre relation." tu résumes parfaitement les choses!
cependant je crois que si j'ai tenté le coup, c'est que je croyais sincèrement qu'on pourrait trouver un nouveau souffle pour notre relation. Et je crois que de recoucher avec un ex, ça ne peut marcher que si chacun a déjà pris du recul par rapport à ce qui a séparé le couple, est-ce que la situation est la même ou a évolué...
Et puis je dirais qu'on ne peut pas savoir avant d'avoir essayé^^ "il y a des erreurs qu'on a besoin de faire pour avancer" (phrase tirée de: How I met your mother!! eh oui on en apprend des choses en mattant des séries américaines au lieu de bosser !! lol)

Tara a dit…

Emmeline : lol pour ta dernière parenthèse :)
En fait, je dois dire que j'avais une optique différente en recouchant avec lui. J'avais besoin de revivre ça, qu'il m'appartienne de nouveau, d'exorciser la frustration de plus de deux ans passés à l'attendre (entre autres). Pouvoir me dire : il est venu, il a arrêté de me "rejeter", finalement il m'a appartenu de nouveau et cette fois-ci, notre relation ne va pas s'arrêter parce qu'il y en a une autre mais parce que je le veux.
Je savais qu'on ne pouvait pas recommencer, même si j'avais sûrement encore un espoir, je ne pouvais plus laisser ça continuer.
Ce n'était pas une erreur... mais je dois avouer que ça m'a fait beaucoup plus mal que ce que j'aurais pensé.
Après, pour ce qui est de penser qu'on peut recommencer, je dirais que parfois, il faut savoir s'entêter. Espérer, se donner à corps perdu, aller jusqu'au bout de ce qu'on veut vraiment... tant qu'on arrive à savoir quand il faut renoncer :)

 
;