23 avr. 2012

[Littérature] Gone : et si tous les adultes disparaissaient ?


Un roman peut souvent naitre d’une simple question… et c’est celle que Michael Grant pose avec sa série littéraire « Gone ». Que se passerait-il si tous les adultes disparaissaient ? Si la question peut paraître banale, elle est le point de départ d’une réflexion qui me semble prometteuse…



En plein cours d'histoire, ils sont en train de prendre des notes quand tout à coup... plus de professeur ! Affolés, ils sortent de classe et se rendent compte qu'il n'y a plus aucun adulte. Comme s'ils s'étaient évaporés. En fait, tous les êtres humains de plus de 15 ans ont disparu. Plus incroyable encore, ceux qui restent développent des super-pouvoirs mais ils ne parviennent pas encore à les maîtriser...Cette aventure extraordinaire est arrivée à Sam, 14 ans, et à tous les enfants de la petite ville californienne de Perdido Beach. Passée la première période d'euphorie, les enfants et adolescents doivent maintenant s'organiser pour survivre. Qui va s'occuper des bébés et des malades ? Comment trouver de la nourriture ? Autant de questions vitales à résoudre d'urgence ! Sam devient malgré lui l'un des responsables de l'organisation mais il va devoir affronter d'autres chefs de bandes, aux idées beaucoup plus sombres...


Bien qu’il transpire l’adolescence accompagnée de ses miévreries probables, ce résumé de Gone de Michael Grant m’a quand même intriguée
En partant d’une question simple, cette série semble bouleverser l’ordre établi : comment aurions-nous fait s’il n’y avait plus d’adultes pour nous éduquer / conseiller ? Y a-t-il vraiment un âge pour perdre son innocence ou est-elle soumise aux circonstances ? Quels instincts la peur de mourir peut-elle provoquer, même chez les plus jeunes ? Je suis très curieuse de la manière dont Michael Grant va traiter ces questions qui trouveraient probablement leur écho en cherchant bien dans certaines civilisations victimes de guerres et de massacres, par exemple.

Ce qui m’intéresse aussi, c’est de savoir si nous resterons dans un roman pour ados ou s’il saura mêler habilement un sujet qui peut se révéler profondément adulte et un point de vue beaucoup plus jeune ? 
La question des adultes qui disparaissent c’est déjà pas mal… mais quand tu ajoutes une histoire de « super-pouvoirs », tu commences quand même à avoir peur que l’histoire ne dépasse pas une certaine limite de maturité. Enfin, c’est peut-être trop en demander mais mine de rien, ce roman pose la même question à deux publics : les plus jeunes qui ont tendance à prendre tout ça pour acquis (les parents, l’éducation, le fait qu’on subvienne à leurs besoins) et les moins jeunes qui savent trop bien combien rien n’est acquis et combien l’enfance est importante.

Alors j’espère que  Gone sera une histoire qui parle aux adolescents comme aux plus grands… pour une fois, je ne me suis pas « auto-spoilée », je n’ai pas lu le résumé. Donc je ne peux vous en dire plus mais c’est une chouette découverte qui figure parmi mes envies de lecture (et qui sort de la bit-lit pour une fois^^).

Et vous, vous êtes intrigué par la série littéraire « Gone » ? Si vous avez lu, vous êtes à quel tome (il y en a 6) ?

4 petits nuages:

LaetiChOùuxx a dit…

J'ai lu les deux premiers tomes de cette saga et je lis le troisième et tu as raison, l'auteur soulève de nombreuses questions et prend son temps pour y répondre ! Je te conseille vraiment de t'y mettre car l'histoire, même si le style est jeunesse, devient rapidement assez sombre et même parfois dur à encaisser ! Enfin, je n'en dis pas trop et je préfère te laisser juger =) !

Freelfe a dit…

J'ai lu le tome 1, que j'ai trouvé décevant. Je m'attendais à tellement mieux ! Mais on m'a rassuré en me disant que beaucoup l'avait trouvé ainsi et que le tome 2 était beaucoup mieux. Je n'ai pas encore lu le tome 2 mais je tenterai =D En tout cas, je trouve l'idée intéressante !

Tara a dit…

Freelfe : merci de ton avis, certaines sagas sont comme ça, il faut attendre un peu avant de voir le talent de l'auteur se réveler (comme Succubus)

Laeti : merci de ton avis, tu m'as donné encore plus envie de les lire ;)

Obsidienne a dit…

L'histoire semble étrangement ressemblant à la saga "Autre Monde" de Maxime Chattam.

 
;