2 août 2012

Et si j’avais déjà été « harceleuse de rue » malgré moi ?


Le harcèlement de rue, c’est cette question qui soulève un peu le débat sur les réseaux sociaux en ce moment. Et, plus que de vous parler de ça, j’ai envie d’aborder une question que je me suis déjà posée : est-ce que, moi, je n’ai pas déjà été une « harceleuse de rue », malgré moi ?



Je t’explique la chose : j’ai de gros seins, et j’ai du très vite m’habituer à ce que ça « fasse effet »… et pas dans le bon sens. Ce qu’on appelle du « harcèlement de rue », je l’ai vécu bien sûr, dès le collège. Le mec qui te touche les seins sans rien demander, ceux qui y vont de leurs réflexions « Mmmm t’as des gros seins », bien sûr. J’ai détesté tout ça. Déjà que je ne suis pas bien avec, alors si en plus, on me fait des réflexions dessus…

Mais, sans aller jusqu’au harcèlement de rue (qui, pour moi, est inacceptable dès le moment qu’il y a insulte/insistance trop prononcée ou agression, différence entre drague lourde et harcèlement de rue), j’en ai eu souvent ma claque des mecs qui me mataient, tout simplement. De celui qui avait un regard insistant sur mes seins, qui matait bien mon décolleté pendant trois secondes ou qui se retournait simplement sur moi. Même si ce n’était pas accompagné de vulgarité ou de signe de « perversité », j’avais juste envie qu’on me foute la paix à mes seins et moi. Et à ce moment-là, j’ai pu percevoir ce genre d’actes comme du harcèlement de rue, parce qu’ils faisaient suite à des comportements bien moins sympas qui m’ont souvent fait souffrir. Parce que je ne m’aimais pas et je ne voulais pas qu’on me remarque, pour quelque raison.

Sauf que, à de nombreuses reprises, je le confesse, j’ai mâté. J’ai mâté des mecs qui passaient dans la rue, un type au cul à tomber dans le métro, un ancien collègue aux multiples avantages… J’ai mâté et si, la plupart du temps, c’était discret, ce n’était pas toujours le cas. Ou était le mal ? Je ne faisais aucune remarque, je n’étais pas en train d’avoir une attitude déplaisante, et je ne bloquais pas non plus des heures dessus hein. Je n’avais pas envie de gêner la personne, ou d’être perçue comme « agressive » ou dérangeante. Mais et si je l’avais été, au final ?

Et si ce que je considère comme « anodin », comme une simple attitude que j’ai de temps en temps et qui ne vise à faire de mal à personne dérangeait les concernés ? Est-ce qu’au final, quand je n’ai pas été discrète, ces mecs ne se sont pas dits « qu’est-ce qu’elle me mate comme ça la moche, c’est bon, vire ton regard » ou « euh et sinon, elle peut arrêter de me mâter comme ça, on peut pas être tranquille ». Bref, et si au final, j’étais perçue comme j’ai pu percevoir certains mecs dont le regard s’est arrêté un peu plus que quelques secondes sur mon corps : lourde et dérangeante.

J’avoue que je ne connais pas la réponse à ma question. Je ne sais pas ce qu’il en est du côté masculin, s’ils remarquent, si ça les dérange, si ça les flatte, si ça les indiffère… Mais je me dis que s’il m’est arrivé de mâter quelqu’un de manière pas très discrète sans vouloir lui manquer de respect, alors peut-être que parfois certains mecs qui m’ont mâté ne voulaient pas être irrespectueux. Je ne suis pas un objet qu’on peut mâter ou toucher à loisir et il  y a des choses humainement inacceptables. Et parfois il y a probablement des gens maladroits ou mal perçus. 

Si les mecs veulent bien donner leur avis, ou les mecs de mes lectrices, ou vous, tout simplement :)

8 petits nuages:

The girl next door a dit…

C'est drôle parce que, finalement, quand j'ai habité près d'un quartier chaud à Lille, j'ai eu droit aux insultes mais aussi à des mecs qui t'abordent, certes, parfois lourdement mais sans méchanceté et on finit par rembarrer tout le monde de la même manière. Comme tu le montres avec tes seins, je veux dire... si nous on se permet de mater un mec mignon, on devrait pas s'offusquer qu'ils regardent nos fesses de temps en temps. Enfin, bien sûr, ça n'excuse pas les insultes et autres comportements irrespectueux mais je trouve que certaines se font des montagnes pour pas grand chose. Moi j'serais flattée qu'on mate mes nichons inexistants! x)

Tara a dit…

Lol "nichons inexistants"^^
Après, je ne me permettrais pas de dire que certaines personnes se font des montagnes pour pas grand chose parce que chacun vit ls choses différemment. Mais simplement, je me dis que moi, lorsque je mâte, je pense pas à déranger le mec, j'ai juste envie d'avoir une belle vue sur un truc "beau" (comment je parle...^^). Pourtant je vais pas aller emmerder le mec, l'aborder ou quoi que ce soit. Donc la réciprocité est sûrement vraie parfois ;)

The girl next door a dit…

Ah oui enfin je voulais dire que parfois certaines vont se dire "Celui-là il me regarde avec insistance, quel gros porc!" alors que le mec est juste en train de se dire "Wah! C'est la plus belle fille que j'aie jamais vue!". C'est ce que je voulais dire par se faire des montagnes parce qu'évidemment...c'est une question d'appréciation personnelle qu'on ne peut pas trop jauger.

Tara a dit…

Girl next door ; ah d'accord je comprends mieux :)

Atom a dit…

Culture des a priori homme femme.
En même temps un homme pensera forcément à des trucs salaces mais je me dis que c'est pareil pour vous. Mater une paire de fesse, sérieusement vous ne pensez pas en même temps à les pincer pour tâter la dureté. Tout ça dans un esprit purement scientifique évidemment.

Tara a dit…

EVIDEMMENT Atom :)

Poulpe a dit…

Tiens, voilà un article intéressant (je poste dessus avec du retard pour cause, je découvre ce blog).

personnellement, tant que ça se limite au regard, je trouve ça flatteur, et je pense que ça ne gêne pas trop les fille du moment qu'on en rajoute pas avec des oeuillades ou autres (là il y a intrusion).

Par contre, un point pour lequel beaucoup de fille se plaignent, et qui a mon sens est abusif (me suis même pris une claque imméritée!), comme quoi on regarde leurs seins... Mais forcément, un truc imprimé avec quelque chose d'écrit dessus, au niveau des seins. Ben on regarde, pas pour les seins, mais pour ce qu'il y a d'écrit (ou pour le motif, ou même parfois juste pour le look).

Par ailleurs, je maintient, les mec ne pensent pas plus de choses salaces que les filles. Par contre, je dirais qu'ils sont plus névrosés là où les filles sont paranos.

Je m'explique, un gars va être plus en manque "d'affection" de la part d'inconnue, car ça n'arrive pas souvent du tout. Du coup, il va tout de suite le percevoir comme positif (sauf s'il y a intrusion, ça peut être gênant quand même).
Les filles à l'inverses... elles sont limites parano parfois au sujet du regard de l'autre entre le "il va voir que je suis moche (rien que dans l'article :p)" et le "non mais t'as vu comment il me regarde".


Mais sinon, je pense que tant que ça reste au regard, ce n'est pas dérangeant.

Tara a dit…

Bonsoir Poulpe et merci de ton commentaire :)
En fait, je dirais que le regard en soi n'est pas toujours dérangeant mais il faut voir s'il n'y a pas une accumulation qui peut jouer aussi ;)

 
;